Première semaine dans mon nouveau chez moi. 
Je ré-atterris dans ma vie. Découvrant de nouvelles facettes de moi même. 
D’aller chercher un travail à mi-temps. De retrouver le monde, les vrais gens. 
Ça fait du bien de voir un train passer par la fenêtre. 
Je reconnais à quel point je m’étais « retirée » de cette réalité. 
C’est ça que je suis en train de redécouvrir. 
Ce que j’ai fui. Ce que je ne voulais pas voir. 
Eh bien en fait cette réalité est belle. Elle est terrible aussi. Mais je ne veux plus la fuir. Je veux l’embrasser et voir que je peux offrir ma saveur dans le monde sous n’importe quelle forme.

Je reconnais à quel point j’ai voulu être « au dessus » de tout ça. 
Jamais j’aurai cru un jour vivre ça ; recevoir un logement social, vivre en appartement, seule avec mes enfants en alternance. 
Chercher un boulot, déposer des cv, aller à des entretiens d’embauche pour faire serveuse… !!

Mais c’est ce que je fais en ce moment, et en fait ça me plaît.
Ça me plaît de voir que je peux me glisser dans toutes les facettes de moi même. 
Ça me plaît de réinventer ma vie. D’aller percer le réel et d’y participer.
Je me suis longtemps placée « au dessus » de cette réalité car je voulais donner de la joie essentiellement à travers mon art et le développement personnel.

Et j’allais jusqu’à mettre cette joie « en attente » d’un « bon chemin », que les conditions soient réunies…
Mais il n’y a pas de conditions à attendre. Elles sont déjà là, disponibles sous une autre forme que celle qu’on imaginait, et alors la frustration disparaît…

Je me remercie de re apprivoiser le réel. 
Je me sens même plus vivante pendant un entretien d’embauche, -alors que je sais au fond que rien n’est vraiment sérieux !-, que derrière mon ordi seule à zapper d’un truc à l’autre.
Parce que ce moment échangé avec ce « chef » va m’en apprendre un peu plus sur qui je suis.

Et tu sais quoi ?
Depuis que je suis en phase de ré atterrissage dans le réel, je forme une meilleure équipe avec mon inconscient.
Dans le réel se cache mille possibilités, à dénicher selon l’intuition.
Et c’est comme ça que ce matin j’ai trouvé un super lieu pour ma future exposition.
J’ai poussé une porte, et j’ai parlé avec quelqu’un qui m’a appelé un responsable.
Ils m’ont montré l’espace, comme si j’avais rendez-vous avec eux depuis longtemps. On a bloqué des dates.
C’était tellement étrange !
Alors ma pensée du jour, c’est quand tu furètes dans le réel, à croiser des vrais gens, à pousser des vraies portes, juste pour voir…Et bien ton inconscient joue avec toi, et t’emmène là où tu voulais sans le forcer !