Il y a parfois des portes que l’on ferme et que l’on oublie de rouvrir… Parce qu’un jour on en a eu marre, et un point de vue est resté coincé dedans… !

C’est comme ça qu’il y a 2 ans et demi, j’ai mis mon activité d’artiste en pause.

Un jour j’en ai eu marre, et je suis restée fâchée avec l’artiste en moi.

Je précise que c’est mon activité principale depuis que je suis née…

J’ai claqué cette porte juste avant ma deuxième grossesse.

On avait créé une galerie à la maison, on vivait à l’époque à Kaysersberg, village alsacien, dans une rue très passante et très touristique.

J’avais créé une série de petites sculptures à la feuille d’or et pendant le marché de Noël les rues étaient noires de monde.

J’avais mis une enseigne « Art Affectif » en doré devant la porte et présentais mon travail aux visiteurs.

Cette expérience m’a appris que ce n’était pas le meilleur lieu pour montrer mon travail !

Lors de ma dernière expérience de « galerie à la maison », au centre de Strasbourg, ça avait bien marché, et j’avais vendu pas mal de pièces.

Mais dans ce village les gens appréciaient beaucoup moins mes créatures.

Bon ok, mes sculptures sont plutôt sauvages, chamaniques, et quasi vivantes ! Elles ont une présence, semblent t’observer…Et la majorité des gens en avaient peur !
Il y a quand même eu quelques personnes qui ont adoré, mais vraiment peu.

Et au bout de la énième remarque d’un visiteur effrayé, j’en ai eu marre ! Ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Vase d’accumulation de frustrations, de colère d’oeuvrer « gratuitement » depuis tant d’années sans récolter plus de fruits… D’exposer mon univers étrange, déployé toute mon énergie, ouvert mon cœur et le partager finalement avec si peu de personnes et en plus recevoir autant de remarques négatives !

J’ai dit « Basta, allez tous vous faire voir ! »

Et j’ai fermé boutique. J’ai mis ma clé dorée sous la porte de mon âme. J’ai rangé l’artiste au placard ! Alors que je me trompais simplement de lieu et de cible…

Et finalement maintenant j’en retire de grandes leçons.

Mon art ne laisse pas indifférent. Même s’il dérange parfois, il est porteur d’une grande puissance.

Le petit échantillon des personnes qui ont aimé ont adoré et ont été touchées en plein cœur.

Ça m’a montré qu’il y a des lieux bien plus adéquats pour vendre mon travail.

La rue touristique n’est clairement pas le meilleur endroit pour ça !

Mais c’est fou comme je suis restée coincée énergétiquement avec cette porte claquée !

Aujourd’hui je rouvre cette porte, et je vois une lumière immense, jamais perçue auparavant.

Je vois le potentiel de mes créations d’un œil neuf, et j’ai enfin envie de les montrer dans de bonnes conditions.

Me serais-je si longtemps inconsciemment auto-sabotée, pour ne pas révéler ma puissance ??

A laisser toutes ces œuvres cachées, reniées, attendre en secret… ?

Now, it’s time !

L’heure de la renaissance a sonné !

Je chasse l’artiste maudite pour accueillir l’artiste solaire !

Je suis prête à entendre toutes les critiques, tous les jugements, toutes les frayeurs, et aussi toutes les émotions, admirations, félicitations possibles.

Tu sais pourquoi maintenant je suis prête ?

Parce que j’ai plus d’amour pour moi. Et pour mes créations aussi, par la même occasion !

Je vois mon travail avec plus de clarté qu’avant.

Aujourd’hui je perçois que mes créations travaillent avec « le bas », la terre, le souterrain, le racinaire, le magma, l’informe, et sont porteuses de lumière et d’or.

Je réalise à quel point manipuler toutes ces matières m’a toujours tellement aidée à m’ancrer ici bas !

Et je perçois aussi qu’il y a pas mal de jugements dans l’inconscient collectif qui concerne ce « bas »… Assimilé à l’enfer ?

Mais curieusement, quand « le bas » est en place, « le haut » s’ouvre… !

Quelles autres portes vont s’ouvrir ?