Avant de sauter du grand plongeoir avec Franck Lopvet pendant ces 5 jours de stage qui commence demain, je viens de prendre conscience d’un truc…
Quand je regarde ma vie, les fruits déjà cueillis et mes désirs pas encore accomplis, tout ce chantier en devenir…
Waouh…Toutes les attentes que j’ai envers moi même, en me mettant la pression, eh bien ça n’a pas pris encore la forme que je voulais. Et mon désir le plus enfoui, le plus secret et le plus miraculeux pour moi, s’est déjà matérialisé, sans même m’en rendre compte !

Être artiste, poète, ou chamane, tout ça je savais que je l’étais déjà au fond de moi, je n’ai pas eu besoin de « preuve, ça s’est naturellement développé au fil des chemins empruntés tout au long de ma vie.
Mais c’est vrai, je ne vis pas encore pleinement de mes activités, sûrement en partie parce qu’à force de vouloir un truc qui n’est pas encore là, je m’en éloigne…

Non, le truc le plus improbable pour moi, ce dont je me sentais le moins capable, ce qui me semblait une montagne, une peur viscérale, mais le plus grand défi, et désir…c’était de devenir maman !

Je n’en parlais pas tellement ça me semblait impossible. Impossible dans ma vision d’autrefois. De pouvoir construire quelque chose avec quelqu’un. 
J’étais une croqueuse d’hommes, je vivais au jour le jour, je pensais que je ne saurai pas être responsable d’autres personnes. Et pourtant j’avais ce désir ardent au fond de moi. Je voulais connaître ça un jour.

Eh bien ça y est, ça s’est déjà réalisé. 
Si j’avais eu une fée qui m’avait demandé de choisir un vœu parmi d’autres, ça aurait été celui là que j’aurai choisi.
Et je me souviens aussi d’avoir complètement lâché sur ce désir là. J’avais accepté cette partie de moi qui ne s’en sentait pas capable. 
Et c’est venu tout seul. 

Après cette prise de conscience tout le reste me semble du bonus !!!