Jour 6/40 briser les silences

«Par arrêt de nature, chacun a puissance
de penser ce qu’il veut, de faire ce qu’il doit,
De pouvoir remarquer ce qu’il aperçoit,
De dire ce qu’il ose et parfois ce qu’il pense »

François Béroalde de Verville, le Cabinet de Minerve, 1583

1.Tout individu a le droit d’émettre une opinion sans interférence
2.Tout individu a le droit à la liberté d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, recevoir, révéler des idées de toutes sortes, sans considération de frontières, que ce soit verbalement, par écrit ou bien par impression, sous la forme d’art ou à travers tout autre media de son choix.

Déclaration Universelle des droits de l’homme, édictée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies et la Convention Internationale des Droits Civils de l’ONU

Alors, c’est pas une bonne nouvelle ça ? Il était temps de l’entendre non ? Elle date de 1948 !!!!🥳

A l’ère du « j’aime, j’aime pas », on peut avoir cette impression que ce que tu vas dire va être fustigé(e), jugé(e) et que si tu parles, tu vas être montré(e) du doigt, banni(e) ou exclu(e).

A l’ère de Facebook, (qui peut censurer vite fait …) on peut croire qu’on ne peut pas tout dire, et qu’il faut être conforme à une certaine politique de masse.

Car Facebook, je ne sais pas si tu l’as remarqué, c’est devenu (encore plus depuis un an ou deux j’ai l’impression) une industrie de distractions.

Combien de fois les gens consultent leur facebook dans une journée ?
Combien de doses de distraction a-t-on besoin pour penser à autre chose ?
Autre chose que quoi ??
C’est quoi ces choses dont on veut se distraire ? Se séparer ? Se tirer ?
(étymologie de distraire : distrahere : de dis, séparer, et trahere tirer )

Aujourd’hui en me réveillant j’ai eu envie de refaire le « à propos » de ma page Miss Waouh.

Mais au fait qui ai-je envie d’être dans cet univers de distraction ?
Et si j’essayais d’être le plus authentique et transparente possible ?
Et inspirer à revenir à soi au lieu de s’en échapper ?

Par mes textes, mes témoignages, je cherche à briser les langues de bois, les tabous, les non dits, les silences autour de ce dont on essaie de s’extraire. Cette réalité ?

Miss Waouh pour moi c’est celle qui peut faire ça à travers moi. Celle qui explose les chaînes, les peurs, les silences étouffants.

Si tu cherches à te distraire en ma compagnie, tu n’es pas au bon endroit.😆
Si tu cherches des recettes miracles non plus.😹

Je suis juste là pour crever les abcès. Faire tomber les masques.
Je le fais avec ce que j’ai sous la main; mon vécu, mon quotidien.

Pour créer un sillage de légèreté autour des trucs les plus lourds.
Pour fleurir les flaques stagnantes d’un nénuphar parfumé.
Pour encourager les langues nouées, brûlées, tuméfiées à se délier…

Et pour aimer le réel pour ce qu’il est sans essayer à tout prix de le transformer en fiction…

Articuler des mots dans un espace où l’on ose, car on en a le droit depuis 1948 !!!
Qui ose vraiment utiliser ce droit et cette liberté ??