« L’Extraordinaire dans l’Ordinaire »

Toi qui cours pour attraper plus
Pour chercher ce qui est encore mieux
Toi qui te booste pour que ta vie soit encore plus passionnante
Encore plus belle, plus magique, et plus reluisante
Plus sexy, plus rayonnante et plus vibrante
Plus épanouissante, plus enrichissante, plus abondante
et surtout plus performante…

Qui pense avoir trouvé ce qui lui manque
Pour parfaire une situation loin des canons
jugée pas assez bien pour facebook

Une fois cet objectif atteint, cette formation complétée
ce livre lu, ce déménagement fait, cette personne quittée,
ce régime fait, cette mission achevée, cette somme d’argent accumulée
cette retraite atteinte, cet enfant sorti du nid,
ce prêt remboursé, cette maison payée
Enfin viendra ce jour ou la liberté sera,

Où tu feras enfin ce que tu veux…
Où ce sera plus facile…
Où tu seras enfin tranquille…

J’ai envie de faire éclater aujourd’hui ce mensonge et te dire
Que tu as déjà toute la perfection du monde en cet instant
Qu’il suffit simplement d’ouvrir les yeux
Sur la nuque de ton enfant, sur l’étincelle de ton regard
Dans ton miroir, face à tout ce qui est quotidiennement critiqué
Renié, indifféré, rejeté pour cause d’imperfection
Avec l’eau d’un bain pourtant parfait

Comme si la vie n’était que bonheur, plaisir et abondance
Qu’une seule face de la pièce totale

Si tu sais voir l’extraordinaire
Aussi dans les mouchoirs jetés dans la poubelle
Dans la crotte qui pollue ce trottoir
Dans le cri de ton enfant fatigué
Dans la fin de mois pas tout à fait abondante
Dans un réveil difficile le matin

Dans la cerne de ton visage qui a un peu forcé
Dans le bouton d’acné qui t’empêche de sortir

Si tu sais voir l’extraordinaire
dans tous les détails de la vie,
De ton souffle chaque seconde renouvelé
De tes cellules miraculeusement prêtes à te servir chaque matin
De la perspicacité de ton mental prêt à t’aider chaque jour
De la beauté de ton corps chaud et debout
Si tu sais t’émouvoir face à une pelure de citron
A tout ce qui n’est pas glamour et présentable
A tout ce qui n’est pas vertueux et honorable

Si tu sais remercier d’être encore là
et d’être déjà là au lieu de voir ce qui manque
ou pas encore atteint, ou pas encore ce que tu veux

Alors tu n’auras plus besoin de souligner ce qui cloche
De t’en vouloir de ne pas être aussi à l’aise
De te punir parce que tu n’es pas à la hauteur
De tout ce que tu perçois chez les autres
Comme si chez les autres tout était parfait
Et beau et étincelant,

Chacun ne montre que le meilleur
Mais peu de personnes osent aimer aussi les failles
les râteaux, les obstacles, la face cachée
Le côté sombre qui pourtant existe en chaque chose

Si tu sais aimer aussi cette face là
Alors tu sauras voir l’Extraordinaire dans l’Ordinaire
Et tu savoureras chaque instant de ta vie
Sans te projeter dans le futur ou regretter le passé

Ou courir derrière une reconnaissance, une validation d’autrui
Tu arrêteras de te comparer et d’imaginer que d’autres s’en sortent mieux
Si tu sais t’émerveiller devant la magie qui est en toute chose et en toi
Alors tu n’auras plus besoin de « t’en sortir »
Puisque tu seras libre

Libre dans toute circonstance, dans n’importe quel lieu et avec n’importe quelle personne autour de toi et n’importe quel montant sur ton compte en banque

Le monde extérieur n’aura plus le pouvoir de définir comment tu te sens

C’est jeter les filtres de « ce qui est sensé être »
de « comment « les choses sont censées être
Revenir à la matière tant rejetée et tant contrôlée
Pour se laisser guider et arrêter de lutter
Se foutre enfin la paix et se pardonner
de ne pas être conforme à une illusion

Mais bien accepter d’être entier et pas qu’une seule face d’un masque
L’humanité entière, l’univers entier en soi
Sans discrimination, sans rejet de ce qui est jugé
Par le commun des mortels

Maquiller la réalité et finir avec un masque
ou en extraire l’or et s’émerveiller devant tout
Parce qu’on a accepté chaque facette de soi et des autres

Je vous souhaite une année pleine de Tout. Qu’elle soit la fermentation odorante d’une vie incontrôlée. Libre et sauvage.

Miss Waouh !